Catéchuménat

 

Demander

        le baptême,

                la confirmation,

                        l'eucharistie à l'âge adulte…

l’équipe du CATÉCHUMENAT est là pour vous aider.

 

CA

 

On peut devenir chrétien à tout âge.

Devenir chrétien à l’âge adulte c’est un chemin à la rencontre de Jésus Christ par les sacrements de l’initiation chrétienne. C’est un chemin d’accompagnement avec des chrétiens et en proximité du lieu de vie.

Si vous voulez entrer dans cette démarche, voici ce qui vous sera proposé :

  • un ACCUEIL : pour écouter votre recherche,
  • un ACCOMPAGNEMENT : on ne devient pas chrétien tout seul mais avec d’autres pour vivre la découverte de la Bonne Nouvelle de Jésus et peut-être cheminer vers les sacrements de l’initiation chrétienne.
 

Le Baptême

Vous n'êtes pas baptisé et vous vous demandez si vous pouvez l'être maintenant ?
A qui vous adresser ?

            • contacter Lucie ROBIN par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  ou au 06.14.60.07.51

 

Le chemin vers le sacrement du baptême est un temps de découverte de la Bible, de temps de partage avec d’autres chrétiens, de rencontres communautaires. Ce chemin est jalonné d’étapes qui aident et rythment la démarche.
 

La Confirmation

Vous n'avez pas reçu le sacrement de Confirmation et vous vous demandez si vous pouvez le recevoir maintenant.
A qui vous adressez ?

            • contacter Lucie ROBIN par  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  ou au 06.14.60.07.51

 

Le chemin vers le sacrement de Confirmation  est un temps d’approfondissement de la foi, en Dieu, Père, Fils et Esprit, avec d’autres chrétiens.

Cette démarche engage le chrétien a inscrire les actes de sa vie à la suite de Jésus et elle s’adresse aux personnes qui ont déjà reçu un sacrement de l’initiation chrétienne.

 

Aujourd’hui un groupe est en route…
 

L'Eucharistie

Vous avez été baptisé enfant mais vous n'avez pas préparé ou reçu le sacrement de l'Eucharistie ( communion). A qui vous adresser ?

            • contacter Lucie ROBIN par  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  ou au 06.14.60.07.51

 

Le chemin vers le sacrement de l’Eucharistie est un temps de reconnaissance des signes baptismaux, un temps de catéchèse avec des adultes et des temps de partage de la Bible. Ce chemin se vit avec d’autres chrétiens.
 
   

Qui sont les catéchumènes?

Qu'est ce qu'un catéchumène ?

Un catéchumène est un adulte demandant le baptême.
Les catéchumènes, se préparent au baptême à travers une démarche d'initiation par laquelle ils entrent progressivement dans la foi chrétienne et dans l'Église catholique. Durant le carême - cheminement vers Pâques – et ultime préparation, ils recevront le baptême au cours de la veillée pascale, ou durant une célébration d’un dimanche du temps pascal.

Qui sont ces nouveaux-nés dans la foi ?

Cette année, près de 3000 adultes recevront le baptême à l’occasion des fêtes pascales, et ce sont près de 5000 qui recevront le sacrement de confirmation.

35% de ces nouveaux baptisés sont des urbains,

50 % ont moins de 40 ans.

50% sont issus des classes populaires.

69% sont des femmes.

Leur démarche est souvent en interaction avec les étapes de vie de leurs enfants : (naissance, baptême, catéchisme) mais aussi très liée à la préparation du mariage.

Les catéchumènes sont le reflet de la société française : toutes les catégories sociales sont représentées. 80% vivent en milieu urbain ou péri-urbain. 43% s'inscrivent dans une tradition familiale catholique et 30% se déclarent sans religion ou « ne sait pas ». Si la plupart d'entre eux n'ont pas connu d'éducation chrétienne, certains souhaitent être baptisés depuis leur enfance.

 

Quelle est leur recherche ?

Dans une société de consommation qui leur propose des moyens de vivre, tous partagent une recherche de sens. Certains ont vécu des parcours difficiles qui ont provoqué chez eux des questions sur le sens de la vie, une blessure dans leur confiance. « C'est ainsi qu'ils ont fait l'expérience mystérieuse d'une présence et ont reçu la confiance dans le Christ, la Vierge, les saints », explique Mgr Boulanger, évêque de Sées et membre de la Commission épiscopale pour la catéchèse et le catéchuménat. Tous ont une grande soif spirituelle.
« Dans un monde saturé de son, ils sont très sensibles au silence. Ils aiment se recueillir dans les églises pour prendre du recul. C'est parfois là qu'ils ont ressenti, pour la première fois, la présence de Dieu. » Une expérience parfois faite à travers la rencontre de chrétiens : une grand-mère qui les a marqués, des catéchistes, des chrétiens engagés dans la société...

 

Comment sont-ils accueillis dans l'Eglise ?

« Le chemin le plus difficile à parcourir, c'est d'aller frapper à la porte de la paroisse ou d'une famille chrétienne », remarque Mgr Boulanger. Si dans les premiers temps, l'appréhension et la peur d'être jugés sont bien présentes, tous sont ensuite touchés par l'accueil, l'écoute des équipes d'accompagnement.
« Certains sont parfois véritablement écoutés pour la première fois de leur vie. L'équipe d'accompagnement devient le lieu de la confidence. C'est là qu'ils ont fait l'expérience de la prière, une prière personnelle s'adressant au Christ. Il devient pour eux une personne vivante et aimante et peut être le confident de tous les instants ».

Peu à peu les catéchumènes s'ouvrent à d'autres chrétiens, d'autres catéchumènes et découvrent l'Eglise dans sa diversité.

 

Quel est leur parcours ?

Il n'y a pas de parcours type vers le baptême. « La majorité des catéchumènes ayant entre 20 et 40 ans, ils sont dans une période de leur vie où ils sont très sollicités. Prendre ce temps est exigeant, souligne Dina Rizk, responsable du catéchuménat pour le diocèse de Toulouse et membre du conseil national du catéchuménat. Le temps de l'initiation varie donc selon chacun ». Au cours de ce temps de préparation, les catéchumènes prennent conscience des choix de vie et d'un combat spirituel à mener.
« Comme les catéchumènes des premiers siècles, ils ressentent cet appel de Dieu : « choisis la vie » face aux forces de mort en tout genre qui parfois les écrasent. Ils recherchent une qualité de vie, l'harmonie avec eux-mêmes et la nature. Ils sont sensibles à l'avenir de la planète. Ce qui est étonnant, c'est qu'à travers leur découverte du Christ et de l'Evangile, ils portent peu à peu un autre regard sur la vie, sur la création, sur la relation avec les autres », constate l'évêque de Sées.

 

Quel défi pour l'Eglise ?

 

Les catéchumènes sont une source de vie pour toute l'Eglise. Ces sources jaillissantes sont appelées à irriguer la communauté toute entière. De la même manière, l'expérience de la communauté est essentielle pour un catéchumène.

 

Pas moins de 10 000 personnes s'investissent dans les diocèses et les paroisses pour les accueillir et les accompagner tout au long de leur parcours. Une dynamique partagée par tout pasteur : « En tant qu'évêques, nous les rencontrons personnellement avant leur baptême. Leurs témoignages et les lettres qu'ils nous adressent sont des trésors de foi. Ils sont véritablement notre joie, » s'enthousiasme Mgr Boulanger.

Le défi des communautés chrétiennes est aussi d'imaginer des propositions après le baptême. « Ils sont venus demander le baptême et prennent conscience une fois baptisés que, loin d'être un aboutissement, c'est un commencement dans leur vie de chrétien » rappelle Béatrice Blazy, ancienne responsable du catéchuménat au sein du Service de la catéchèse et du catéchuménat à la Conférence des évêques de France.

 

Les catéchumènes, sentinelles de l'invisible

 

« L'enjeu du christianisme est bien d'apparaître comme une nouvelle espérance pour notre monde et une authentique renaissance. Nous retrouvons là les enjeux du début de l'Eglise et du catéchuménat du IIe, IIIe siècle, quand le christianisme apparaissait comme une nouvelle espérance au coeur de l'hédonisme païen de l'Empire Romain déclinant. Les catéchumènes d'aujourd'hui sont les sentinelles de l'Invisible que l'Esprit Saint suscite pour notre monde. Dieu continue de féconder son Eglise par des chemins qui sont toujours mystérieux. Les accompagnateurs en sont les premiers témoins. Au cours de la nuit Pascale, la communauté chrétienne rassemblée témoignera, à la suite du Christ, que de la mort jaillit la vie et que des ténèbres surgit la lumière ».

Mgr Boulanger, évêque de Sées

 

QUE PROPOSE L’ÉGLISE ?

 

Une démarche d’initiation chrétienne.

 

Celles et ceux qui demandent à l’Eglise de devenir chrétiens et entrent dans un itinéraire de vie de foi avec d’autres sont appelés des catéchumènes. Ils sont invités à entrer dans une démarche d’initiation chrétienne.

 

Le catéchumène va se préparer par une démarche d’initiation chrétienne qui met en oeuvre quatre dimensions essentielles de la vie chrétienne :
            • la Parole de Dieu,
            • la conversion,
            • la vie liturgique,
            • la vie ecclésiale.

La Parole de Dieu : Se mettre à l’écoute de la Parole de Dieu. Elle consiste non seulement en une initiation biblique, mais également à mettre en résonance la Parole de Dieu avec tout ce que le catéchumène porte en lui, ses questions et ses attentes. Un jour il professera sa foi personnellement dans la foi de l’Église.

La conversion : Commencer à vivre dans la présence de Dieu. Transformation intérieure. Aventure du cœur. Vivre selon l’Évangile implique des choix, des changements, des ruptures dans sa propre existence. Il s’agit de devenir disciple du Christ. Et cela prend du temps... Pour aller plus loin !

 

La vie liturgique : Participer aux prières. La découverte de Dieu, de sa présence dans la vie et dans les autres, invite à des moments privilégiés de relation avec lui par des temps de prière personnelle et communautaire ainsi que des célébrations. Cela soutient et nourrit la rencontre et le lien avec lui.

La vie ecclésiale : Participer à la vie fraternelle. Les rencontres avec d’autres catéchumènes et d’autres chrétiens offrent des occasions de partager sa démarche et aident petit à petit à connaître et trouver sa place dans l’Église. On se prépare à devenir membre du Peuple de Dieu.

Ces quatre dimensions sont à découvrir et à tenir ensemble pour une croissance équilibrée de la vie chrétienne. Tout cela ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut savoir prendre du temps pour une progression et une maturation progressive.

 

 

Quelles sont les étapes

du chemin catéchuménal ?

 

Le chemin entrepris par le catéchumènes avec des chrétiens est souvent équivalent à deux ou trois années. Ce chemin est ponctué d’étapes signifiées dans des célébrations.

1)-  L’entrée en catéchumenat :
Un premier geste public.

Après un temps de cheminement et de conversion, cette célébration est la première démarche publique du catéchumène en Église : elle lui permet d’exprimer, devant toute la communauté rassemblée, son désir de poursuivre sa découverte du Christ.

            - Il est marqué du signe de la croix
            - Il reçoit le livre des Évangiles.

2)-  L’appel décisif (en général le premier dimanche de Carême)
         Un engagement face à l’Évêque.
         Célébration diocésaine où, sur le témoignage de l’équipe d’accompagnement, l’Évêque               appelle par leur nom tous les catéchumènes qui seront baptisés lors de la Vigile pascale.            Chacun marque son adhésion en signant un registre diocésain destiné à cet effet.

3)-  Les sacrements de l’initiation chrétienne :
      
Les catéchumènes cheminent, pour la majorité d’entre eux, au moins deux années pour se préparer à cet événement. Ils ont désiré d’un ardent désir devenir chrétiens, disciples du Christ, témoins dans la foi de l’immense joie de connaître Dieu, de l’écouter, de lui parler. Ils ont souhaité, pour devenir chrétien, répondre favorablement à la démarche qui leur était proposée, en compagnie d’autres chrétiens de la communauté ecclésiale.
Pâques, coeur de l’année liturgique. Temps où se manifeste en plénitude ce mystère de la mort et de Résurrection du Christ dont toutes les eucharisties sont le déploiement. Pâque, La Pâque, mot qui signifie "passage" commémore la sortie d’Egypte du peuple Hébreux, puis le passage de l’esclavage à la liberté. La Pâque est devenue avec le Christ ressuscité, signe inaugural de notre passage de la mort à la vie. C’est pour manifester et attester le passage de la mort à la vie que les chrétiens sont invités à participer aux célébrations durant lesquelles les catéchumènes reçoivent les sacrements de l’initiation chrétienne.

Les sacrements de l’initiation chrétienne
     le baptême
          la confirmation
                     
et leucharistie
                           qui rendent pleinement chrétien et membre de l’Eglise celui qui les reçoit, sont habituellement donnés au cours de la Vigile pascale ; on marque par là que les sacrements de l’initiation chrétienne sont, à l’image de la résurrection du Christ (Jésus Christ est ressuscité au matin de Pâques), la manifestation de l’entrée du catéchumène dans une vie nouvelle.
Le catéchumène les reçoit, normalement, pendant la nuit pascale. (mais dans le diocèse de Grenoble-Vienne la confirmation est différée de quelques temps).

 

Et après le baptême ?

 

Le cheminement ne s’arrête pas au moment où le catéchumène recoit le baptême. La nouvelle manière de vivre et d’être avec la communauté, qu’a choisi le catéchumène, est une aventure de chaque jour.

 

Après avoir été entourés pendant leur préparation, les nouveaux chrétiens, ou néophytes, ne sont pas livrés à eux-mêmes après leur baptême. Ils ont besoin d’être soutenus et nourris dans leur foi toute neuve. Le rôle des parrain et marraine et de la communauté qui les a accueillis est essentiel. Par la mission qu’elle leur donne, l’Église montre aux nouveaux baptisés qu’ils ont une place importante en elle et qu’elle compte sur eux.

 

Des temps de rassemblement peuvent être proposés pour continuer à soutenir la démarche de foi des nouveaux chrétiens (Néophytes)